08 octobre 2006

LE GOUT DU SAKE - 1963

De : Yasujiro Ozu

Le_gout_du_sake_0

Synopsis
Shuhei Hirayama vit avec sa fille Michiko. L'exemple d'un de ses professeurs, qu'il retrouve lors d'une soirée où l'on boit du saké et qui s'accuse d'avoir provoqué le malheur de sa fille, pousse Hirayama à marier sa propre fille.

Mon avis
Tout d'abord, désolé pour les retards sur les MAJ mais je sais pas, le travail peut-être ? Puis toutes ces soeurs qui veulent regarder autre chose : STOP ! Alors pour repartir sur de bonnes bases j'ai regardé ce que j'avais très envie de regarder c'est à dire un Ozu ! Et pour mon premier Ozu, je commence par son dernier film (c'était le cas pour Hitchcock aussi !). Si le reste de sa filmo est du même niveau que ce Goût du Sake alors je mange tout ! C'est le cinéma que j'aime ça. Simplicité et efficacité ! Sans se brouiller la tête ni rien (on remerciera Tokyo raiders pour m'avoir fait mal à la tête 1 heure avant). Pas de triple saltos arrières pour la caméra. Ici, rien que des plans fixes, histoire de se reposer autour d'une bonne tasse de sake (j'y jamais goûté mais c'est tout comme)...

La famille, thème qu'on pourra aisément repéré puisque tous les personnages sont liés. Aucun personnage n'a pas de père, mère ou frère et soeur. Un film familial qui se déroule naturellement dans une ambiance de famille, dans le quotidien de chacun : le père au travail, la fille qui bosse et aide le père, l'après travail avec la réunion entre amis. Le tout en ne filmant que 3-4 lieux. Oui, oui, vous saviez que j'adore ça quand la caméra ne dépasse pas les frontières d'une ferme sans nous ennuyer une seconde. Sans surprise, les scènes se répètent beaucoup mais ça n'enlève pas le plaisir qu'on a à admirer ses fabuleux plans signés Ooooooozuuuuuuuuu !

Point fort n°2 : les personnages. Tous très travaillés, ils ont chacun leurs qualités, leurs défauts, leurs soucis et Ozu nous le montre tout au long du film. Il nous montre presque que ça si pas que ça ! Le travail du personnage n'est il pas un des souci primaire d'un cinéaste ? En tout cas, quand c'est réussi, c'est du tout cuit !

Une phrase : "C'est un saké film... heu sa-cré film"

Un mot : intime 

Posté par ablogapart à 03:28 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur LE GOUT DU SAKE - 1963

    Ozons Ozu

    Je te sens un peu fade sur ce coup-ci Tim. Je ne sais pas, comme s'il y avait quelque chose que tu ne disais pas et qui t'embêtait un peu. C'est peut-être ici : " Sans surprise, les scènes se répètent beaucoup"... Pour ma part, je dois le revoir pour me faire un avis sérieux.

    +++

    Posté par Chris, 08 octobre 2006 à 07:42 | | Répondre
  • Ozu

    Pour moi Ozu est un grand génie, incomparable.
    J'ai découvert le cinéma presque en même temps que cet auteur.
    Même si ce fut d'abord Mizoguchi et Chaplin, puis Hitchcock et Ozu, enfin.

    "Le Goût du Saké", pas mon préféré, mais d'une force extraordinnaire. Une immense sagesse, cette incroyable maîtrise de l'espace.

    Ozu, une nouvelle fois arpente une thématique qui lui est chère. L'évolution des moeurs en opposition avec le traditionnalisme japonais.
    Puis il va chercher dans le détail, évoquant tout à la fois le mariage, les femmes, les relations parents-enfants, puis la vieillesse.

    "Le Goût du Saké" est un peu une sorte de méditation sur la déshumanisation du monde. Sans entrer dans le démonstratif ou la documentarisation.
    Toujours avec ce style "Ozu" à la mise en scène, un cadre assez enlevé, caméra au sol, captant chaque détails esquissés par les personnages.
    Ozu créant aussi une sorte de mouvement, puisqu'il amplifie chaque geste ou regard, par cette infériorité du point de vue.

    Un grand, grand film, parfaitement orchestré, même s'il n'est pas le chef d'oeuvre absolu de toute une carrière.

    Une belle fin et un bel adieu au cinéma en tout cas, de la part de cet auteur si magique...

    Posté par Michael, 08 octobre 2006 à 08:30 | | Répondre
  • Chris

    Je comprends pas très bien ce que tu veux dire. Qu'est-ce que la phrase a à voir avec ce que tu dis ?

    Posté par Tim, 08 octobre 2006 à 12:04 | | Répondre
  • Jalousie

    Alors là Tim, si tu commences à voir des classiques du cinéma que je n'ai pas encore vus, alors que tu as ton âge et moi le mien, je suis cuite !

    Posté par NormaDesmond, 08 octobre 2006 à 12:32 | | Répondre
  • Norma

    Pour rattraper le retard () va au "Pêle mêle" où ils vendent toutes sortes de choses pour pas cher ! Livres, dvd, K7, musiques, jeux videos. Celui-ci je l'ai eu pour 5€ ainsi que Moulin rouge. Ca se trouve à la Bourse

    Allez, je suis sûr que tu peux me rattraper. Croise les doigts !

    Posté par Tim, 08 octobre 2006 à 12:47 | | Répondre
  • Bis

    Et bien, que tu as un chti peu moins aimé que tu ne le laisse entendre. Et tu as peut-être trouvé le film légèrement répétitif.... N'est-il pas ? lool

    Posté par Chris, 08 octobre 2006 à 14:24 | | Répondre
  • Chris

    Non non la phrase avec les scènes qui se répètent n'est pas à prendre comme une critique négative. Je dis juste ce qu'il en est.

    Tu ne l'as peut-être pas ressenti mais j'ai adooooré !!!! Un peu moins d'énergie dans cette critique, regarde l'heure où j'ai publié l'article :-p

    Posté par Tim, 08 octobre 2006 à 14:29 | | Répondre
  • 3h28

    !!!!!! mdr

    Posté par Chris, 09 octobre 2006 à 12:23 | | Répondre
  • hum hum

    Dois-je préciser la raison d'un titre pareil??

    Non?

    Parfait alors ! lol

    Posté par Benoît, 10 octobre 2006 à 17:01 | | Répondre
  • Mais euh Benoit!!! loool

    T'es même pas drôle, c'est tip top ce que j'allais mettre!!!! ptdrrrrrrrrrrrrrrrr

    Ben vi sorry my ti Tim, mais si pour ton retour tu mets des films que je connais pas, ça va pas hein!! :p
    (Moi de mauvaise foi??? nooooooooon!! mdr)

    Bizouxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    Posté par Stef, 11 octobre 2006 à 16:12 | | Répondre
  • Hum hum ^^ Bis

    Connais pas.
    Mais à voir !

    Posté par Tarantinette, 11 octobre 2006 à 22:05 | | Répondre
  • Tim Pêle Mêle

    Dans le temps j'allais souvent acheter des bouquins chez Pêle Mêle. Et puis j'ai été vendre des bouquins là-bas... Je ne pensais pas qu'ils y vendaient des DVD. Vais aller jeter un oeil...

    Posté par NormaDesmond, 13 octobre 2006 à 20:20 | | Répondre
  • Oh ! Zu...t

    Beh oui, pas vu cet Ozu là, mais Bonjour m'avait sidérén, et il paraît que Voyage à Tokyo est un chef-d'oeuvre sans nom... à découvrir donc

    Posté par Bastien, 15 octobre 2006 à 12:23 | | Répondre
Nouveau commentaire