11 avril 2007

THEOREME - 1968

De : Pier Paolo Pasolini

theoreme

L'histoire
Un jeune homme d'une étrange beauté s'introduit dans une famille bourgeoise. Le père, la mère, le fils et la fille succombent à son charme. Son départ impromptu ébranle tous les membres de la famille.

Mon avis

Au début, je ne savais pas trop si le film était flex ou pas... juste qu'il était italien. Ça m'a motivé à fond les ballons et je me suis dit que ce serait top cool de découvrir ce cinéma qui m'était pas très connu. J'ai donc choisi Théorème, donc si ça intéresse des gens de grande intelligence, lisez la suite...

Après que Pythagore (mouhahahaha je n'ai pas dit mon dernier mot !... enfin mtn si !) nous ait livré le sien, c'est au tour de Pasolini. Son théorème n'est pas mathématique mais sa thématique (...) est... la société par rapport à la religion ? C'est possible ça ? Enfin oui je ne l'ai vu qu'une fois et ma foi, je trouve que ça peut le faire ! Non mais je n'ai pas encore les jambes assez solides pour vous délivrer une quelconque analyse détaillée et complète de ce film ultra complexe. Ce que j'ai repéré c'est que ça parle de Dieu (le jeune homme) et de société (bourgeoisie italienne). Ça c'est dans la première moitié qui est encore simple à comprendre. Seulement pour la seconde partie, je pense qu'une seule vision ne suffit pas. C'est donc complexe, comme une peinture abstraite. Et l'art abstrait, soit on aime, soit on aime pas...

Mon sentiment par rapport au film est partagé en deux : d'une part, il y a cette première partie que j'ai beaucoup apprécié pour son aspect original et passionnant et de manière générale, pour son silence. Tu es sourd et tu en as marre des Chaplin ? Je te conseille alors Théorème parce que oui, Théorème parle par ses images et par les visages des personnages. C'est surtout là, la grande qualité du film : le message passe par l'image et la musique et non par les dialogues... du moins pas la majeure partie du film :)
Oh mais shit ! Où ai-je la tête ? J'ai oublié de vous parler de la deuxième partie du film auquel se rattache mon sentiment n°2. Sentiment un peu plus confus. Oui, c'est dans cette deuxième partie que les défauts du film apparaîssent. A partir du moment où le jeune homme s'en va de sa famille, l'ambiance se glace. Et cette froideur va être présente jusqu'à la fin du film... enfin ça reste mon sentiment, peut-être que d'autres le voient autrement.
Qui dit froideur, ne dit pas chaleur (lol!mdr!ptdr!) mais dit parfois ennui. Petit détail que je craignais mais heureusement que j'avais ma dose de caféine dans la poche. J'allais prendre du coca mais Tarantino et Mia Wallace m'ont vite fait changé d'avis !

Toute ma critique plus haut n'est que purement subjectif ! Je suis sûr qu'il y a beaucoup à en tirer de ce Théorème mais pour se faire, je passe le relais aux spécialistes du genre. Personnellement, je n'ai pas trop le courage...
Oh je vois ma mère se lever, je vais vite me coucher, bonne nuit ou matinée à tous ! :p

La scène du film

theo1

Posté par ablogapart à 00:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur THEOREME - 1968

    ptr !!!

    Qui dit ennui ne dit pas bonheur. Et qui de Bonne heure ne dit pas tardivement. Enfin qui dit parlé ne dit pas écrit.

    Très loin tu iras jeune Padawan !!! Très très loin !!!

    Posté par chris, 11 avril 2007 à 07:18 | | Répondre
  • Horrible

    Le film le plus chiant que j'ai visionné de ma vie...
    Certes, assez original mais à force de vouloir aller loin, ça donne un truc trés pretentieux...
    Je deteste quoi !

    Posté par cinevisions7, 11 avril 2007 à 12:44 | | Répondre
  • Chris

    Oh! Tu as oublié d'émettre ton avis sur le film !
    Allez ! Tout le monde y passe ! :-p

    Posté par Tim, 11 avril 2007 à 12:56 | | Répondre
  • Quoi ?

    Mais si j'ai donné mon avis ! Plein de sous-entendus, je l'avoue... En vérité, je n'ai jamais vu cette chose. Pasolini, j'ai pas trop le courage....

    Posté par chris, 11 avril 2007 à 15:02 | | Répondre
  • Pas sot, lini

    Cinéaste que j'ai découvert récemment aussi, il y a quelques mois avec le splendide Accatone. Théorème, beaucoup de bruit autour, mais pas encore vu... Je me prépare prochainement un petit tryptique sur ce cinéaste mais de ce que j'en connais il a l'air fascinant... et impénétrable (euh c'est peut-être pas le terme adéquat avec Pasolini ça...)

    Posté par Bastien, 11 avril 2007 à 22:15 | | Répondre
  • a tous ceux qui n'ont pas eu la chance de le voir....

    Faites pas les cons !! lol

    Posté par cinevisions7, 12 avril 2007 à 10:56 | | Répondre
  • Harti (gag) nant

    mptdr !!!!

    Posté par chris, 13 avril 2007 à 07:33 | | Répondre
Nouveau commentaire