05 février 2007

CHIEN ENRAGE - 1949

De : Akira Kurosawa

Chien_enrag_

L'histoire

Murukami, un jeune policier de la brigade des homicides, se fait subtiliser son arme de service par un pickpocket dans un bus. Paniqué, honteux, il va mettre toute son énergie à essayer de retrouver l'arme, sans succès. Son honneur est bafoué.
Sato, un détective expérimenté et plus âgé que lui, va le prendre sous son aile. Ensemble, méthodiquement, ils vont traquer le coupable ...

Mon avis

On a toujours tendance à retenir les grands Kurosawa sous les feux des projecteurs avec en premières places Les sept samouraïs, Ran et Rashomon. Alors on colle une fausse image de réalisateur axé sur les samouraïs et un poil endormant. Rassure-toi jeune petit hypermétrope : Kurosawa possède d'autres facettes et celle du polar noir lui va plutôt bien...

Mieux encore : il excelle et dépasse les trois stars (pourtant très bons) par son rythme nuancé, à la fois fluide et lacinant. Evidemment, c'est moins imposant qu'un Ran mais le but n'est pas là et c'est plus dans l'histoire (proche de PTU de Johnnie To) que ça va se jouer.

Et comme tout grand artiste qui se respecte, Kurosawa se sert de l'histoire pour évoquer encore d'autres sujets. Et quand les deux inspecteurs parlent d'après-guerre, j'ai eu mon p'tit coup d'oeil trop génial sur la date de réalisation : 1949, soit quatre ans après la deuxième guerre mondiale ! Et oui je ne suis pas myope !

De mon point de vue (avec vilain jeux de mots), le meilleur des Kurosawa pour l'instant. Film noir qui démontre tout le génie d'un cinéaste...enragé !

Posté par ablogapart à 19:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur CHIEN ENRAGE - 1949

    Pas vu

    Du niakwè "déchaîné" de 1949 pour reprendre ton blog. Oui Tim, sûr que t'es sur le bon chemin !!! lol

    +++

    Posté par chris, 06 février 2007 à 07:52 | | Répondre
  • Le regard de Tim

    Tim et le champ sémantique du regard... Je n'ai pas vu le film, mais j'ai bien ri à la critique...

    Posté par NormaDesmond, 06 février 2007 à 22:22 | | Répondre
  • Pas vu

    JE n'ai pas vu le film, me contentant pour le moment des septs samouraïs pour Kurosawa...

    Je suppose que tu as ri jaune Norma

    ++ Tim

    Posté par Benoît, 06 février 2007 à 22:50 | | Répondre
  • Il est revenuuu !

    Youhouuu !


    Mais je n'ai pas vu le film. Ca c'est autre chose

    Posté par Tarantinette, 10 février 2007 à 21:09 | | Répondre
  • Yeeeeeeees

    Pour moi, une des plus grandes oeuvres de Kurosawa. Maîtrise totale de la mise en scène, de la narration, du suspense, maîtrise absolue de tout l'outil cinématographique.

    Une des plus grandes oeuvres de l'histoire du cinéma, et un sommet du polar.

    Cette manière à la fois enragée et discrète, d'utiliser les contrastes, les mouvements fluides, les états de grâce d'une caméra toujours observatrice.
    Jeux de regards, jeux d'éclairages. Tempo lent, ambiance sombre.

    Pfffff tant de souvenirs mémorables, j'aurai aimé réaliser ce film...

    Posté par Michael, 11 février 2007 à 22:35 | | Répondre
  • Passage furtif

    Bonjour, juste pour dire que je viens de chez Wilyrah et que j'aime beaucoup le cinéma surtout asiatique et que je sens que je vais revenir souvent (si j'ai le temps...)

    A bientôt,

    Jane

    Posté par Jane, 21 février 2007 à 12:41 | | Répondre
  • A lire … un hommage amoureux pour l’un des plus grands ! … sur Le canard vexé
    http://www.canardvexe.com/articles/355_akira_kurosawa__1.php

    Posté par le canard vexé, 21 juin 2007 à 11:48 | | Répondre
Nouveau commentaire